Au commencement était…Charlotte

Quand j’avais quelque chose comme 8 ou 9 ans j’ai commencé un roman policier !
Ma grand mère habitait Aimargues, un petit village entre Nîmes et Montpellier et je me plaisais à étaler sur sa table les Encyclopédies Universalis à la couverture Bordeaux (celles où la lettre était un peu gravée en dorée dessus) pour pouvoir trouver le lieu où se déroulerait mon enquête !
IMG_7238
J’avais jeté mon dévolu sur la rue de Rivoli alors que je n’avais jamais mis les pieds à Paris…
Mon enquête avançait particulièrement bien et était vouée à un bel avenir j’en suis certaine ;-)…puis un samedi soir alors que nous rendions visite à une amie de ma tante chez qui je devais passer le week end…elle s’est fait piquer sa voiture ! Sale coup du sort, mon roman était dedans.

Adieu l’enquête, les personnages, les lieux savamment réfléchis, il fallait tout refaire ! J’étais horriblement vexée !
J’ai continué à écrire, je continue à écrire et j’ai développé une pathologie étrange…je collectionne les cahiers, carnets, blocs notes, feuilles, classeurs, livres, stylos (que je suis absolument incapable d’acheter à l’unité, je ne plie que lorsque j’en ai au moins 20 dans mon panier) tout ce qui est relatif à l’écriture…
Je suis complètement admirative des gens capables d’aligner les mots de manière tellement belle que ça fait des phrases à crier des grands « waouaww » !
Je m’extasie en lisant Bouvier, Fante, Toni Morrison…je peux relire en boucle Moravia ou Kureishi. J’étais baba devant un amoureux qui m’envoyait des lettres régulièrement (il habitait à 200 mètres de chez mes parents) et du haut de mes 16 ans j’arrivais au collège en courant pour les faire lire à toutes mes copines !
Les mots me touchent…
Un jour j’ai lu Charlotte, l’insatiable Charlotte…je ne sais plus comment c’est venu, ni même par qui mais peu importe…Charlotte était là, elle m’a parlé de mots, on a partagé des écrits, j’ai adoré découvrir son univers, sa passion pour les livres et sa façon de l’offrir.
Au commencement de « 68 premières fois » il y a Charlotte…Charlotte qui a monté ce projet fou et fabuleux ! Quelques « happy few » vont pouvoir découvrir  les 68 premiers romans de cette rentrée littéraire 2015 et les commenter !
Je suis tombée raide dingue de l’idée et comme une gamine j’ai dit à Charlotte « Moi, moi ! » sans réfléchir une seule seconde mais ça c’est un peu ma spécialité !
Et puis il y a quelques semaines je me suis retrouvée à devoir écrire sur le premier livre que j’ai lu dans le cadre du projet et tout à coup je me suis dit:
– mais qui je suis, moi, pour donner mon avis sur un livre ? Sur un travail déjà abouti, validé, apprécié par une maison d’édition qui de par sa parution le rend crédible.
J’étais là enfouie au fond de mon lit dans un chouette hôtel de Bagan et je me suis dit que j’allais appeler Charlotte, lui dire que je ne pouvais pas, que je n’étais pas « légitime » pour critiquer un livre, un auteur, un travail..que je mettais emballée, que  j’avais les chocottes comme pas possible à l’idée de n’aligner que des trucs crétins. Lui dire que quelqu’un qui n’est même pas foutu de mettre de la poésie dans ses « to do lists » ne peut décemment pas se permettre de donner son avis sur des premiers romans.
J’ai envoyé un petit message à Charlotte l’air de rien et encore une fois…j’ai aimé ces mots…alors je vais m’y employer…en toute humilité…à ces 68 premières fois…je vais donner mon avis, comme je peux et qui ne sera évidemment pas objectif mais je vais le faire avec un plaisir immense !

Merci Charlotte pour ce projet, pour ton initiative, pour ton énergie et ton investissement. Merci de me permettre de découvrir de chouettes livres qui narguent copieusement les factures dans ma boîte aux lettres. Grâce à ce projet, chaque jour je lis de nouveaux blogs, je papote avec de nouvelles personnes et je découvre suite à une discussion à priori banale sur une question de prix des timbres, que la plupart des gens ont des balances dans leur cuisine 😉 Ca me complexe un peu mais bon je vais en parler à mon psy !

Publicités

7 thoughts on “Au commencement était…Charlotte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s