« Figurante » Dominique Pascaud

J’aurais adoré avoir son numéro de téléphone à cette héroïne !
Je l’aurais appelée et je lui aurais dit deux, trois choses comme à une amie…

Un père qui lui parleLogo 68 peu rongé par une douloureuse rancoeur, un amoureux à l’égoïsme avéré et des patrons assez proches des « Thénardier ».
Voilà notre héroïne corvéable à merci qui cherche « juste » à vivre…mais la vie n’est-elle que petits déjeuners à servir et chambres à nettoyer ?
Et puis une équipe de tournage s’installe à l’hôtel, l’occasion rêvée de « se faire un film »…l’occasion toute trouvée de s’imaginer une nouvelle vie, plus douce, plus belle, plus remplie…

Les phrases sont courtes, comme si systématiquement on voulait lui couper l’herbe sous le pied. Comme si on ne voulait pas lui laisser le temps de rêver…comme si on voulait nous couper le souffle à nous aussi pour ne pas nous laisser le temps de regarder notre propre vie.

Un chouette livre sur la vie et ce qu’on en fait, ce qu’on essaie d’en faire, sur ce qu’on peut en faire…qui m’a laissé avec cette question: Sommes-nous (nous aussi) les « figurants » de nos vies ?

Dominique Pascaud réalise un joli premier roman qui donne envie de sortir l’héroïne du livre et de l’embarquer prendre un grand bol d’air avant de lui demander d’ânonner un à un ses rêves les plus fous !

Et en plus j’ai adoré le choix du pseudo papier peint un peu kitchouille pour la couverture, ça en fait un bel objet.

Editions Lamartinière
Parution: 20/08/2015

Publicités

4 thoughts on “« Figurante » Dominique Pascaud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s