Je me suis mise en pause de la vie.

Alma vient d’avoir 30 ans…Alma est en apnée.
Alma est en train d’avoir 30 ans et c’est trop. Le cap est passé, elle se réveille à Bellevue, dans la chambre d’un hôpital psychiatrique engluée dans un passé et un présent qui la dépassent, anéantie par un futur qui la terrorise à se demander ce qu’il a bien pu arriver durant les 24 dernières heures.
« Bellevue » c’est le roman d’une crise. Celle qui écrase tout sur son passage, pas le coup de blues d’un matin ou d’un soir quand sortir la tête de l’eau est difficile mais pas irréalisable. Non, l’histoire d’Alma c’est la phase d’après quand plus rien ne fait sens.
Quand la « tête dans le guidon », on a passé des années à enchaîner études, boulot, amour celui qui doit durer, celui qu’on ne remet pas en question puis du jour au lendemain on se rend compte qu’on n’est peut-être passé à côté de sa vie, qu’on est en train même…
Cette crise, si violente, que plus rien ne peut arrêter le processus. La violence des actes, la destruction de soi-même, il faut y aller, il faut aller au bout pour mieux revenir et souffler…et le bout pour Alma c’est cette chambre d’hôpital après l’alcool, le sexe, l’automutilation.

Claire Berest nous embarque sans concessions et sans répit dans cette crise. Pas de demi-mots, rarement d’images, elle fonce tête baissée pour qu’on comprenne nous aussi à quel point ça fait mal. A quel point c’est difficile de vouloir réussir en tenant compte à la fois de son éducation, de sa culture, de ce que la société fait peser sur nous, tout ça sans s’oublier. L’image, celle qu’il faut renvoyer pour être quelqu’un de « bien » parfois au prix de soi-même.
L’écriture est nette et tranchante comme cette crise qui nous coupe le souffle et Claire Berest signe un livre qui bouscule et ne laisse évidemment pas indifférent.

Un livre à lire et à relire. J’ai été absolument incapable d’extraire quelques phrases tellement pour moi toutes étaient d’une importance capitale. Il aurait fallu que je vous recopie le livre ;-).

« Bellevue », d’autres avis:
Le blog du petit carré jaune
Sophie lit
A l’ombre du noyer

Publicités

One thought on “Je me suis mise en pause de la vie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s