Parenthèse Parisienne…

Souvent j’ai envie de partir…quitter Paris, ce marasme permanent et cette vie qui va vite, trop vite pour moi. Souvent je me sens suffoquer, étranglée par les jours qui filent sans que j’ai le temps de me retourner. Rien de tout cela n’a de sens et ne mérite de se lever le matin…

Je cours, je stresse, je panique, je m’emploie à accomplir coûte que coûte sans faillir en réalisant juste que ce n’est pas possible, que c’est trop, pour si peu de temps de vie.
Alors je me disperse, je m’effiloche, happée par le seul moment qui me pousse à continuer…l’avion des vacances…

Aujourd’hui j’ai marché 11 kilomètres et un peu plus, j’ai brunché avec mon amie Céline ( Arthémiss )chez Miss Marple un endroit très chouette avec mon amie qui une fois de plus a trouvé le lieu pour notre escapade du week-end. Aujourd’hui j’ai erré dans Paris sans but précis, sans obligation, sans horaires imposés, sans lieu où aller, sans, sans, sans…sans contraintes….

Aujourd’hui il n’y avait que des « avec ».
Avec mon amie, qui me connait, qui me comprend…avec le soleil qui n’était pas là mais on s’en moquait…avec le monde sur les quais de Seine et la tristesse pour tous ceux qui ont tout perdu…avec les Champs libérés de voitures, avec l’envie de traîner, avec des discussions futiles et des rires partagés, avec des enfants qui courent et des mamans qui crient, avec Wagram et la Place des Ternes, avec la rue de Courcelles et l’avenue de Villiers, avec des gens qui râlent mais d’autres qui sourient. Avec des gens qui se racontent leur week-end et d’autres qui regardent le temps passer. Avec la Rue des dames qui tout à coup s’est ensoleillée jusqu’à la rue Legendre puis Guy Moquet et ma banlieue où l’ambiance est bien différente du 7ème…

Il était bon ce dimanche de Juin à prendre le temps de vivre. A réaliser que nous sommes chanceux. Chanceux de pouvoir aller où bon nous semble, de pouvoir errer dans Paris, chanceux de pouvoir aller travailler à vélo en moins de 30 minutes. Chanceux de vivre dans cette ville où il y a toujours de la vie quelque part…nous sommes chanceux…

Quel beau dimanche pour la saison…comme disait Brel.

La petite pochette Claudie Pierlot qui est sur la photo est en vente chez Sephora (en boutique ou sur leur site) et l’argent est reversée à l’association « Toutes à l’école« , une association basée au Cambodge qui permet aux petites filles d’être scolarisées. Si vous envie de vous faire un petit plaisir…pour une bonne cause ;-).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s